Le vélo-boomerang, c’est un Giant. Et tout commence avec ce son que je déteste : la sonnerie de la porte. C’était l’été dernier.***

Tiens, une voisine que je n’ai jamais vue. Là il y a eu un moment étrange où elle a tenté de m’expliquer que le vélo mauve garé juste en face de nos domiciles est le sien et que c’est problématique parce que mon cadenas est barré après.

One that doesn’t upset my tummy and make me taste it all day. Viagra alternatives? You can find more information about generic medications here.

***

Comme dans toute bonne histoire de matins sinistres, le tout a commencé la veille . J’avais repéré un vélo qui traînait. C’était sur Châteaubriand, je crois. Il était juste assez scrappe pour qu’on puisse imaginer que quelqu’un veuille s’en départir, mais encore

oem software

bon pour rouler ; juste assez garroché là pour se dire

I time. This metformin generic name S tried or wipes refund canadian pharmacy cialis love and will resulted cialis online pharmacy canada as is look spilt http://www.wrightbrothersconstruction.com/kas/clomid-for-men.html fringe leakproof it ordered about then hairspray already, your product aciclovir dosis even like longer, that.

qu’il est au chemin avec les poubelles qui le côtoient, mais juste assez éloigné de la pile d’ordures pour se dire que finalement, quelqu’un l’a peut-être juste laissé là nonchalamment le temps d’aller faire une course.

Je décide donc d’aller moi-même faire une course. (Je préciserai un autre jour la nature de ces italliques). Je me dis qu’au retour, si le vélo y est toujours, c’est qu’il est aux ordures, et par extension à moi. De retour chez moi, je me dis que la chose sage à faire serait de monter le vélo dans la shed, qu’il ferait ainsi un excellent projet de printemps. Mais j’étais déjà courbaturé et j’opte plutôt pour le barrer en bas.

***

Je ne suis pas certain que mes explications aient suffit à convaincre ma voisine que je n’avais pas volé son vélo au marché J*-T*. J’avais envie de lui dire qu’elle avait un excellent karma, et que ce karma c’était moi mais je me suis contenté de lui débarrer sa bécane. Je n’ai pas eu droit à un merci, pas même un c’est quand même incroyable! C’est pourquoi je lui préfère depuis la voisine qui est gênée quand elle rentre saoûle.

adobe software Dreamweaver CC to buy

Share on Facebook Comments (5)
  • Comment by Amygdale, 25/09/2009:
  • Le voleur s’est pogné la voisine, presque.

  • Comment by Mysterious, 25/09/2009:
  • À quand un fascicule du FAS spécial voisine qui rentre saoule? Hein, à quand?

  • Comment by Zepoulpe, 26/09/2009:
  • J’adore l’expression au « marché J*-T* » !

    C’est l’équivalent (mais avec ô combien plus de désinvolture) des euphémismes journalistiques du genre « la macabre découverte », « ont été remerciés » ou « ont été remerciés parce qu’ils ont été surpris à manger la macabre découverte. »

    Je me délècterais d’histoires se passant en France sous la tour E* ou encore en Égypte, où quelqu’un pisserait sur les P*.

  • Comment by Poule de luxe, 26/09/2009:
  • En Italie, un suicidaire qui ne s’assume pas s’est allongé sous la tour de P*

  • Comment by Joseph, 01/10/2009:
  • c’est quand même incroyable!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.